Témoignage : Accueil d'adultes dépendants

ACCUEILLIR DES PERSONNES HANDICAPEES CHEZ SOI, ENTRE TRADITION ET AVENIR

Le Jeudi 15 juin 2010, Agnès Simon a reçu l'agrément du Conseil Général d'Ille et Vilaine pour son activité d'accueil familial d’adultes handicapés et de personnes âgées qu'elle pratique depuis dix ans. Un petit pas du CG, un grand pas pour l'avenir de la profession.

Un ancien manoir du 16ème, à l'entrée de Langan, petit bourg d'Ille et Vilaine, un potager, un verger, des poules, lapins, chèvres, chien et chats. Le cadre est splendide, l'ambiance détendue, le temps semble presque suspendu. Agnès Simon vie ici, avec son mari et ses 3 enfants. Depuis mai 2006, elle peut dire, avec assurance, « Je travaille ici ». Agnès accueille à la journée des adultes âgées ou handicapées.
Elle est la première du département a obtenir l'agrément du Conseil Général pour cette activité. Rattachée au réseau Accueil Paysan, elle se bat depuis 10ans pour cette marque de reconnaissance professionnelle de son travail, qui va enfin permettre aux personnes accueillies, d’avoir accès aux aides financières liées à l’accueil familial.

Travailler auprès de personnes âgées et handicapées, c'est la vocation d'Agnès. Après un BEP sanitaire et social, elle se forme au métier d’aide–soignante et travaille pendant 5ans en milieu hospitalier. En 90, elle rejoint une association de soins à domicile en milieu rural et parce qu'elle ne manque pas d'énergie, menant en permanence plusieurs projets de front, Agnès anime, parallèlement à son activité professionnelle, des centres de vacances de l’Association des Paralysés de France (APF) et des groupes ruraux d’échanges et d’actions de solidarité.

Depuis 96, Agnès ouvre les portes de sa famille à des femmes, hommes, jeunes ou âgées, aux handicaps très variés, pour une journée de mise au vert, de temps en temps .Daniel, adulte handicapé, vient un samedi par mois depuis 1996. Le cadre familial lui apporte calme et chaleur humaine, et il redécouvre avec énormément de plaisir le jardinage, la cuisine, les promenades, le soin des animaux… Les enfants ont développé une véritable complicité avec lui, sa présence enthousiasme toute la famille.
L'accueil d'Agnès s'appuie sur des plaisirs simples, des activités quotidiennes du monde rural traditionnel. Il répond à des besoins humains ancestraux que les lieux actuels d'accueil peuvent difficilement satisfaire. Les accueillis viennent pour se détacher temporairement de leur environnement habituel (CAT, foyer), pour décompresser, parler et être écouté, prendre une décision. Les activités utiles, auxquelles ils sont associés, les valorisent, leur permettent de partager leur savoir-faire avec la famille. « Accueillir c’est échanger, écouter, partager des moments de bonheur, rendre acteurs, créer et offrir un cadre de vie. C’est une prise en charge globale de la personne.» explique Agnès avec enthousiasme. C'est pour cela que, réalisant encore des soins à domicile à mi-temps, elle a choisi de ne recevoir qu'une personne à la fois.
Cet accueil, qui rappelle le rôle qu'ont longtemps joué les fermes, répond à des besoins très modernes : complémentaire des services apportés par les lieux d'accueil collectifs, il permet aussi de soulager les familles des handicapés.