Les sentiers de l'info - Juillet 2013

Le 16 mai 2013 - Assemblée générale d’Accueil Paysan Bretagne

Cette assemblée générale restera certainement dans les mémoires, car une AG qui finit en chantant ce n’est pas courant.  Pour nous c’est au moins significatif d’une très bonne ambiance, conviviale et sympathique.
Alors regardons d’un peu plus près…

Organisation un peu nouvelle puisque pour la première fois l’assemblée générale de la fédération Accueil Paysan Bretagne se déroulait sur le lieu et le jour même d’une des AG départementales. C’est le département du Morbihan qui avait proposé de nous accueillir. L’objectif clairement partagé était double : d’une part mobiliser d’avantage d’adhérents à l’AG région et d’autre part, permettre la rencontre entre l’organisation régionale et les adhérents locaux. Cette réciprocité nous paraît essentielle et indispensable dans la consolidation des relations entre les différentes associations.

Pari gagné. Pratiquement tous les adhérents du Morbihan présents, le matin, à leur AG départementale, ont participé l’après-midi à l’AG région ; cela nous a permis de travailler ensemble au plus près des attentes du terrain, de renforcer l’inter-connaissance, et d’alimenter le projet régional. A noter également la présence d’autres adhérents du 35 et du 29 qui nous ont rejoints pour le déjeuner, partagé tous ensemble, juste avant l’AG région.
Un regret toutefois, l’absence de représentation de l’association des Côtes d’Armor ou d’adhérents du 22, pourtant conviés à cette journée.
Pour profiter de cette mobilisation et faire de cette AG un moment de construction collective, outre la présentation des rapports habituels, la compétence de Amandine a été mise à contribution ; différents supports et outils de participation ont été mis en place et on peut témoigner qu’ils ont certainement contribué à faciliter les prises de parole.
Par exemple, nous avons ensemble tenté de formuler ce que pourraient être les projets et les actions de la Fédération régionale et c’est précisément sur ce thème que les personnes réunies en atelier ont proposé une retransmission, en plénière, en chansons (voir compte rendu de l’AG Bretagne sur les projets régionaux).

Tous les adhérents, nous en sommes convaincus, conservent un excellent souvenir de cette assemblée générale. Nous tenons à remercier les adhérents qui y ont participé et surtout la Ferme de Brémelin à Guehenno (56), Marie Lebrun, Soazig Le Bot et Jean-Luc Bernard, qui nous ont accueillis tout au long de cette journée.
Au fait, dans quel département, la prochaine AG région ?

Henri Peuziat et Luc Bobon, coprésidents Accueil Paysan Bretagne

Durant l’AG régionale, un petit groupe a travaillé sur la présentation des projets en cours et les projets que les adhérents souhaiteraient mener les prochaines années. Voici un compte-rendu de ce qui a émergé de ce temps d’échange entre adhérents. A noter que la restitution du groupe s’est faite... en chansons !

Projets soumis à l’AG région, à porter par la Fédération Accueil Paysan Bretagne :

  • Projet « On en a mare et on n’en a rien à friche » ou comment participer et devenir acteurs de biodiversité et faire de nos lieux des supports d’initiation à l’environnement avec d’autres partenaires.
  • Chemins de randonnées ou comment impliquer davantage le réseau dans le développement de chemins balisés de randonnée.
  • Plan vélo voies vertes : comment mieux identifier le réseau et ses hébergements en complémentarité des tracés développés par le CRT.
  • Plan cheval : comment positionner nos hébergements et nos structures dans le plan cheval régional avec le soutien du CRTEB (Comité Régional du Tourisme Équestre de Bretagne).
  • Projet Interreg : comment développer nos relations avec les régions voisines d’Outre Manche ?
  • Législation : les règles et les contraintes administratives évoluent sans cesse. Il est difficile d’être au courant de toute la législation. Comment la Fédération peut-elle venir en appui sur la législation des équipements et des services ?
  • Projet LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) : à la suite du projet Mares et Friches qui nous implique fortement dans la biodiversité, pourrait-on développer un partenariat avec la LPO ?
  • AP vacances : comment mieux faire connaître nos lieux de séjour et de vacances et le réseau à la population. Constat d’un manque de visibilité et de lisibilité du réseau.
  • AP et les activités asines : même si ce n’est pas une exclusivité de AP, de nombreux adhérents ont développé des activités autour de l’âne, d’où la suggestion de bâtir une commission qui réfléchirait à des actions sur ce thème (connaissance de l’âne, itinéraire, traction, bâtage, randonnée accompagnée…).

« Dis, Luc, tu ne pourrais pas faire un petit retour en quelques lignes sur la formation « mare-friche » pour la newsletter ? » demande Amandine « Tes impressions, tout ça... »
Alors voilà.
Le titre déjà : «On en a mare et on n’en a rien à friche!», super. A Bretagne Vivante, on aurait bien aimé le produire. Provocateur, il accroche. Que cache-t-il ?
Du désintérêt ? Surtout pas, personne n’est désabusé et tout le monde a des questions.

C’est d’ailleurs ce qui est ressorti tout au long des deux premiers jours de formations à Arzano et Bédée. Des questions, des questions et encore des questions. Quels curieux ! « Bon alors, j’ai quoi chez moi ? Une mare ? Un étang ? Pas un lac quand même ! » ; « Je bâche ou je ne bâche pas ? » ; « Et les bêtes,  on en met ou elles viennent toutes seules ? »  ;  « Et les plantes ??? ».  Il y a aussi du doute et des réticences qui s’expriment : « Une mare, pourquoi pas, mais une friche, quand même... » ;
« C’est ça une friche ? J’en ai plein alors, ça sert à quelque chose ? ». Sans surprise, c’est le principe de la friche qui chatouille le plus car, selon un participant, « ce n’est pas très vendable ».

Dur à canaliser parfois, mais c’est ça l’écologie et les écosystèmes, un questionnement en amène toujours un autre. C’est une garantie d’échanges vivants et productifs au sein du groupe, ce qui fut largement le cas. Des questions donc, mais pas toujours de réponses, ou plusieurs réponses parmi lesquelles il faudra choisir en fonction de sa situation. Pas de recette mais les groupes n’ont pas semblé déstabilisés. Au contraire, la curiosité paraît faire place à l’excitation : faire chez soi, expérimenter ce qu’on a découvert durant ces journées, voir que c’est faisable et qu’en s’engageant dans ce projet, on va façonner des écosystèmes d’un grand intérêt biologique.

Et ce n’est pas fini. Après la technique, la pédagogie, autre objectif de la formation. Comment utiliser ces milieux pour la découverte ? Qu’y découvre-t-on d’ailleurs ? Comment les présenter aux gens accueillis ?
Vivement la suite ! Et il y aura encore des questions.

Luc Guihard - Bretagne Vivante - SEPNB

Les prochaines sessions de formation sur la thématique de l’accueil pédagogique autour de la mare auront lieu en octobre, en Finistère et en Ille et Vilaine.

La formation « Création et réhabilitation d’une mare, d’une friche » s’est déroulée le 2 juillet  à la ferme de Bédée. 10 personnes plus l’intervenant de Bretagne Vivante, Luc Guihard, étaient présentes.
Après un tour de table de présentation autour d’un café, Luc nous a présenté le déroulement de la journée : le matin, la mare et l’après-midi, la friche.
10h30-11h30 : par petit groupe de 3, nous avons schématisé une mare « idéale » en incluant nos connaissances et en intégrant nos questionnement afin de poser une problématique de réalisation. Chaque groupe a ainsi dessiné une mare (forme, pente, alimentation en eau, faune, flore, aménagement, exposition…) et soulevé 2 questions.

11h30-13h : Chacun notre tour, nous avons présenté nos dessins, mis en commun des projets, corrigés et argumentés par Luc.
13h-13h30 : Diaporama de plusieurs mares réalisées par Luc et ses collègues. Présentation et explication des différentes manières et techniques de mise en œuvre (outils, lieu, méthodologie…).
13h30-14h30 : Moment d’échange autour d’un pique-nique en terrasse, sous le soleil.
14h30-16h : Exercice de définition d’une friche en quelques mots d’après nos connaissances. Premier questionnement et premières réponses.
Ensuite, nous avons plus concrètement observé des friches bordant les haies de la ferme afin de mieux les comprendre et les reconnaître.
Qu’est ce qu’une friche ? Comment la reconnaître ? Comment la mettre en place ? Comment l’entretenir ? Où l’installer ? Quelle efficacité ? Quel but ? Comment s’en servir pédagogiquement ?
En poursuivant notre tour, nous voilà arrivés aux abords de la mare (observation de deux tritons marbrés à proximité de la mare (espèce indicatrice) ainsi qu’un lézard des murailles). Observation de la mare, de la végétation, historique de la mare.

16h-17h : Débriefing de la balade et de la journée, diaporama sur l’utilité des friches (exemple, contre-exemple, avantages, inconvénients, listing de la faune et de la flore présentes dans une friche).

Conclusion : Journée intéressante avec des rencontres, des opinions, des idées échangées en petit comité. Animation de Luc Guihard très agréable et très ludique. Journée très sympa à refaire avec peut-être un peu de pratique en plus.

Mathieu et Marylène – La ferme de la Pachamama

Huit adhérents et porteurs de projet d’Accueil Paysan Pays de Loire sont venus nous rendre visite le 3 et 4 juin derniers. Ce voyage d’étude fut l’occasion d’échanger sur la structuration de l’accueil social dans nos réseaux.

Une relation tissée entre quelques adhérents et un foyer d’accueil de mineurs a été la base du développement de l’accueil social en Pays de Loire. 
Aujourd’hui, plus d’une dizaine d’adhérents accueille principalement des mineurs en rupture ou des familles en difficulté dans le cadre d’un premier départ en vacances ou d’un soutien à la parentalité. L’accueil de femmes violentées est à l’étude avec une association de Nantes. Depuis fin 2012, l’émergence de ces projets est facilitée par un poste salarié à mi temps en Pays de la Loire, dédié à l’accueil social.

Les adhérents d’AP35 ont apporté des témoignages complémentaires concernant leur expérience dans l’accueil social d’adultes dépendants et de mineurs à la journée. L’occasion était donnée de mettre aussi en valeur les séjours de vacances d’enfants en famille (réglementation DDJS).

Nous recherchons à structurer l’accueil social dans la perspective de mutualiser nos savoir faire et nos outils. Cet objectif est plus largement partagé avec les régions Bourgogne, Languedoc-Roussillon et Nord Pas de Calais grâce à un projet pilote financé par le FSE et la Fondation de France. Sans aucun doute, ce projet assurera l’essaimage pour un développement plus global de l’accueil social dans le réseau national.

Maryline Martin - Animatrice AP 35

Depuis l’année dernière, Accueil Paysan Bretagne publie son agenda été-automne présentant les manifestations culturelles et les rencontres en milieu rural du réseau.
Cette année, ce ne sont pas moins de 17 événements qui sont annoncés dans cet agenda, diffusé à 4000 exemplaires dans toute la Bretagne et dans les offices de tourisme de la région. Cet agenda est avant tout votre outil de communication, donc n’hésitez pas à y diffuser vos événements annuels !
L’agenda est téléchargeable sur le site Internet d’Accueil Paysan Bretagne dans les rubriques agenda et téléchargement.

Cheveux aux vents, nous voyageons à trois ou cinq en vélo à partir de la mi-juillet à la mi-septembre à la rencontre d’initiatives rurales et de personnes vivant ces expériences ! Nous sommes 5 curieux avec des idées d’installation agricole, autour de la transformation laitière et boulangère mais aussi autour de l’accueil sous toutes ces formes et la promotion de l’agro-écologie, et du vivre heureux en milieu rural !
Nous recherchons des fermes ou lieux d’initiatives rurales sur notre chemin ou l’on pourrait passer un petit temps pour échanger avec des paysans qui ont un regard sur l’installation, leur territoire et l’accueil, et qui veulent bien nous transmettre leur expérience une demi journée, voire un petit bout de fin de journée... comme ça nous tentons notre chance !
Le trajet, c’est Savoie, Isère, Drôme , Ardèche, Haute Loire, Loire, Puy de Dome, Cantal, Correze, Creuse, Indre, Indre et Loire, Maine et Loire, Loire Atlantique , Morbihan, Finistere... sans prétention aucune , on arrivera peut être pas à tous faire !

Au plaisir de pouvoir partager un petit temps avec ceux dont on aura des retours, merci.
Lucie - 06 69 72 33 55 - luciethieriot@gmail.com

Du 29 juillet au 2 août 2013 et du 12 au 16 août
La ferme de Brémelin - Guéhenno (56)

Tous les après-midi de 14h à 16h, Marie accueille les enfants dans son atelier poterie et les emmène à la découverte de la matière argile, de l’histoire de la poterie, jusqu’à la réalisation d’objets que chacun pourra remporter chez lui une fois cuit.
Tarif : 50€/semaine
Renseignements et inscription : Marie Lebrun
Téléphone : 02 97 60 35 59
Mail : fermedebremelin@yahoo.fr

Tous les vendredis soirs de l’été
Gare vélo-rail - Médreac (35)
Produits alimentaires locaux, artisanat et animations musicales. A partir de 17h jusqu’à 22h, restauration sur place.

Un événement à diffuser ? Une date importante à communiquer ?
Pensez à avertir la Fédération Régionale qui pourra diffuser l’information sur le site Internet, les Sentiers de l’info, la newsletter et auprès des adhérents et des partenaires de toute la région Bretagne.
Contact : Amandine – bretagne@accueil-paysan.com – 09 61 27 53 18

Directeur de publication : Accueil Paysan Bretagne
09 61 27 53 18 - bretagne@accueil-paysan.com