Ouest France : Regroupés pour un tourisme rural solidaire

L'association Accueil paysan 56 vient de voir le jour.
Elle réunit des agriculteurs et des acteurs du monde rural.

L'initiative

Une vingtaine d'agriculteurs et acteurs ruraux du Morbihan ont décidé de se regrouper. Avec l'idée de défendre une offre de tourisme rural, fondée sur le respect de l'environnement, des valeurs humaines et de partage. Ils vous accueillent chez eux, dans leurs maisons, à leurs tables, en gîte, pour de courts séjours ou des vacances.

Accueil paysan 56 est la dernière association née sur le territoire breton : il existe déjà des structures départementales dans les Côtes-d'Armor, le Finistère et l'Ille-et-Vilaine. Au total, Accueil paysan, fondé en 1987, regroupe 800 adhérents. « Nous avions déjà une offre sur le département, il fallait que l'on se structure », note Luc Boban, coprésident de la fédération bretonne.

Des tarifs accessibles

Effectivement, une dizaine de lieux d'accueil existent (Inzinzac-Lochrist, Langonnet, Augan, Saint-Nicolas-du-Tertre, Malansac, Le Saint, Questembert, Péaule, Sulniac). Il y a des accueils touristiques basés sur la vie à la ferme, les loisirs paysans, la vente de produits locaux. Et des accueils sociaux ouverts aux enfants et au public défavorisé.

Les tarifs se veulent, autant que possible, « accessibles » à tous, selon les valeurs éditées dans la charte éthique de l'association. Mais ils restent à l'appréciation de chacun. Pour l'accueil social, les tarifs sont fixés par le réseau, en lien avec le conseil général du Morbihan.

Un facteur de développement local

Accueil paysan 56 est aussi un facteur de développement local, maintenant la vie en milieu rural. L'association accompagne les agriculteurs et acteurs ruraux dans le montage et la finalisation de leur projet. Mais elle est vigilante pour l'attribution du label, qui ne s'obtient qu'au bout d'un an.

« On n'accepte pas tous les projets, il faut un vrai ancrage dans le territoire. Et, je le rappelle aussi : tout ce qui est piscine, spa... on n'est pas dans ces tarifs-là », précise Luc Boban.

Huit projets sont en actuellement en cours de labellisation. Comme à la Claie des Landes, à Sérent, chez Françoise et Denis, qui proposent gîtes et ballades à cheval. « Accueil Paysan, c'est un état d'esprit », conclut Laëtitia Thomas, coprésidente de la nouvelle association avec Laure Rossi.

L'une gère, avec son compagnon, un élevage de brebis à la Vraie-Croix ; la deuxième tient un éco-gîte à Péaule.

Article tiré du journal Ouest France

Quelques photos d'Accueil Paysan :